Le Che, la révolution business ?

La célèbre photo de Che Guevara, supposément prise par Juan Vives et retouchée par Korda, rapporte annuellement des millions de dollars à la fille de Korda, Diana Diaz Lopez. Malheureusement, Juan Vives n’a pas été en mesure de démontrer l’existence du cliché initial et sa paternité sur celui-ci. 

Cette photo, mondialement célèbre, est diffusée sur des millions de tee-shirts, mugs et autres objets. Si le « photographe de la révolution cubaine » - Korda - estimait qu’elle appartenait à tous, ce n’est pas le cas de sa fille Diana Diaz-Lopez. Cette dernière, depuis la mort de Juan Vives (en mai 2001), multiplie avec succès les procès. Une exploitation commerciale qui se comptabilise annuellement, en millions de dollars.

Ce montage économique a fortement déplu à Juan Vives, ex-agent des services secrets cubain. Celui-ci en revendique la paternité, affirmant qu’il aurait pris la photo d'un groupe à une tribune, lors d'une cérémonie. Korda en aurait alors simplement isolé le visage du Che et se serait contenté d'effectuer quelques retouches. Impossible toutefois pour Juan Vives de démontrer l’existence de ce cliché et de sa paternité.

Dommage qu’un dépôt IPO©AMP ne protège pas Juan Vives !